Bilan du voyage au pays du soleil levant

Du 16 au 25 juillet, le PSG était en tournée estivale au Japon. Entre matchs amicaux, activités et opération de com’, voici le résumé des dix jours de nos Rouge et Bleu dans l’archipel.


Le 16 juillet, dernier, les parisiens prenaient l’avion direction le Japon dans le cadre du Japan Tour 2022. L’occasion pour les joueurs de la Capitale d’aller à la rencontre d’une autre culture, mais aussi de leurs fans. Tout en oubliant pas l’objectif premier : préparer sa saison convenablement. D’ailleurs, tous les membres de l’effectif n’étaient pas du voyage. Ainsi des joueurs comme Ander Herrera ou Layvin Kurzawa n’ont pas fait le déplacement. À l'inverse, Arnaud Kalimuendo ou Warren Zaïre-Emery, qui ont trouvé grâce aux yeux de Christophe Galtier, ont fait le déplacement.

PSG.fr

Un bilan sportif réussi


Sur place, les Rouge et Bleu ont eu un planning bien chargé, avec en premier lieu trois rencontres amicales face à des écuries japonaises. Les trois rencontres ont été bien négociées par le PSG, qui s’en sort avec trois victoires (2-1, 3-0, 6-2). Ces matchs ont permis au nouveau staff mais aussi aux joueurs de travailler des automatismes. Ainsi, Christophe Galtier a pu s’essayer au 3-5-2, longtemps désiré par les supporters parisiens. La charnière Kimpembe-Marquinhos-Ramos a donc enfin pu voir le jour, supplée par Achraf Hakimi et Nuno Mendes, enfin dans leur rôle originel de piston. Au milieu, le dernier venu Vitinha a pu faire étalage de tout son talent balle au pied aux côtés de Marco Verratti. Au vu de leurs prestations au Japon, les deux seront les titulaires en puissance dans l’entrejeu parisien. En attaque, le coach du PSG a aussi essayé d’installer Neymar et Léo Messi en numéro 10. De quoi laisser d’autres attaquants s’exprimer comme Pablo Sarabia, de retour de prêt du Sporting Portugal, ou encore Arnaud Kalimuendo. Les deux offensifs du PSG repartent tous deux avec deux buts à leur actif. Ils auront donc peut-être un rôle à jouer dans la rotation cette année. Si cette organisation s’est montrée parfois friable de manière générale, c’est en ce sens que le staff du PSG souhaite continuer. Reste à voir si cette tournée estivale au Japon aura permis aux parisiens d’être suffisamment en jambe pour la finale du Trophée des Champions le 31 juillet prochain. Pour rappel, ils affronteront le FC Nantes à Tel-Aviv, qui plus est sans Kylian Mbappé, suspendu.


Un voyage traditionnel…


Mais le PSG n’était pas là que pour le sportif. Ce voyage au Japon était une belle occasion de marquer un peu plus l’empreinte du club sur l’archipel. En effet, les parisiens ont pu allier la rencontre avec les fans mais aussi quelques coups de com’ bien sentis. Ainsi, les joueurs de la Capitale ont pu s’ouvrir à la culture japonaise. Ils ont notamment fait des séances de judo en compagnie de Teddy Riner, membre du PSG Judo, et Djamel Bourras. Un beau moment d'échange avec des judokas de Tokyo, qui ont renforcé les liens entre le PSG et le Japon. Le PSG a aussi œuvré dans le caritatif, en rendant visite aux enfants d’un orphelinat de Tokyo pour passer un moment avec eux. Enfin, les matchs amicaux ont permis à des milliers de supporters de voir et de rencontrer leurs idoles le temps d’une rencontre.


 …et lucratif


Le PSG avait aussi des intérêts économiques en venant au Japon. Selon certaines estimations, ce Japan Tour 2022 a permis au PSG d’empocher 10 millions d’euros. De plus, le PSG en a profité pour étendre sa marque sur le continent asiatique. Plusieurs activités étaient donc organisées. Par exemple, le club de la Capitale a pu dévoiler son nouveau maillot extérieur au Japon. Estampillée Jordan, cette nouvelle tunique grise a pu être portée lors de deux matchs amicaux. Toujours concernant le lifestyle, le PSG a développé des collaborations surprises avec des designers emblématiques du Japon. Ainsi, le club a ouvert un pop-up store éphémère à Shinjuku. Elle s’ajoute aux deux boutiques déjà existantes au Japon, à Tokyo et Nagoya, ainsi qu' au café PSG à Tokyo également. Là-bas, les clients ont pu découvrir des exclusivités et des drops exclusifs, mais aussi des créations en lien avec le club de grands designers japonais comme Makoto Yamaki, Nigo et Verdy. D’ailleurs, les 50 premiers acheteurs ont pu les rencontrer en personne. Le PSG est donc rentré le 25 juillet dernier à Paris. Cette tournée estivale s’est montrée encore une fois réussie sur tous les plans. Tous les yeux sont désormais tournés vers la saison 2022/2023 qui arrive à grand pas.