Coupe du Monde : la 1ère journée des Parisiens

La Coupe du Monde 2022 au Qatar a donné son coup d'envoi cette semaine. Pour l'occasion, onze joueurs du Paris Saint-Germain se sont envolés pour honorer leur nation. Le bonheur des uns fait le malheur des autres, et si les résultats se diffèrent, tous les coups sont encore possibles. Retour sur la première journée de compétition.


Kylian Mbappé guide les Bleus vers la victoire


Comme une impression de déjà vu, c'est contre l'Australie que l'équipe de France dispute son premier match de Coupe du Monde, cette fois-ci dans le groupe D.


Kylian Mbappé était le seul joueur Parisien présent sur la pelouse de l'Al Janoub Stadium. Lui et ses coéquipiers démarrent le match difficilement, et concèdent rapidement un but à l'Australie. Après cette ouverture du score à la 9e minute des Socceroos, les Français semblent peiner à reprendre le dessus, mais y parviennent néanmoins en revenant à égalité avec un but à la 27e d'Adrien Rabiot. Le titi parisien semble en forme dans cette partie puisqu'il offre un ballon à Olivier Giroud à la 32e pour reprendre l'avantage. Les Bleus rentrent aux vestiaires avec un but d'avance et semblent avoir repris totalement confiance.


Kylian Mbappé prend les choses en mains à son tour, et inscrit son but à la 68e minute. Servi par Ousmane Dembélé, Kylian saute plus haut que le défenseur et bat le gardien d'une tête croisée. Pour finir en beauté, il offre le doublé à son coéquipier Olivier Giroud à la 71e minute, qui sera le dernier but de la rencontre. Notre buteur ramènera le trophée d'Homme du match dans sa chambre d'hôtel.


Grâce à cette victoire face à l'Australie, les joueurs de Didier Deschamps prennent la tête de leur groupe après cette première journée de compétition.

Kylian Mbappé marque le troisième but de la France face à L'Australie
Kylian Mbappé marque le troisième but de la France face à L'Australie - ©GettyImages

Le ciel tombe sur l'Argentine de Lionel Messi


Portée favorite, l'Argentine est tombée de haut face à l'Arabie Saoudite. Lionel Messi était pourtant attendu. Auteur d'un début de saison de haut vol avec le PSG, la Pulga débute mal ce qu'il a annoncé être sa dernière Coupe du Monde. L'histoire avait pourtant bien commencé, avec un but sur penalty dès la 10e minute, Messi donne l'avantage à l'Argentine. Les actions s'enchaînent et les Albicelestes savent se montrer dangereux. Lautaro Martinez se voit refuser le but du break pour hors-jeu, ça pousse. La mi-temps est sifflée, seulement 1-0 pour le pays d'Amérique du Sud.


Attention au piège ! les Saoudiens reviennent déterminés, surprennent et égalisent à la 48e minute. Les Bleu et Blanc s'effacent et oublient leur jeu. Les hommes d'Hervé Renard en profitent et viennent chercher l'avantage d'une frappe en pleine lucarne signée Al Dawsari. Lionel Messi et ses anciens coéquipiers Angle Di Maria et Leandro Paredes ne parviendront pas à revenir au score.


Un début de Coupe du Monde raté pour l'Argentine, qui est désormais dans l'obligation de remporter les trois prochains points pour espérer une qualification pour les huitièmes de finale.

La déception de Lionel Messi lors de la défaite contre l'Arabie Saoudite
La déception de Lionel Messi lors de la défaite contre l'Arabie Saoudite - ©GettyImages

Coup dur pour Neymar malgré la victoire brésilienne


Pour l’entrée en lice du Brésil à la Coupe du Monde, l'équipe guidée par l'ancien parisien Thiago Silva se frotte à la Serbie. Neymar est naturellement titularisé aux côtés de Marquinhos. Le numéro 10 incarne la plaque tournante et le défenseur s'exprime comme garde-fou. Le Brésil semble peiner à ouvrir le score face à une défense serbe solide et regroupée. Neymar termine la première période avec la mauvaise note, traîné plusieurs fois au sol par les adversaires combattants.0-0.


Ce n’est qu’à la 62e minute de jeu que la Seleção ouvre le score. Une action à l’origine de notre numéro 10 national, qui permet aux Jaunes de mener au score. Le Brésil déroule et s'offre le but du break, d'une incroyable retournée de Richarlison pour s'offrir un doublé. Grosse frayeur pour Neymar, sorti à la 80e sur blessure. Les derniers résultats du médecin brésilien sont tombés, l'attaquant souffre d'une entorse au pied droit. Après 2014, Neymar pourrait bien manquer celle de 2022, sa dernière danse. Pour notre capitaine, la défense n’a pas été mise en grand danger. Un premier match assez silencieux, sans encombre pour le Brésilien. Le favori ne déçoit pas et se place déjà à la première place du groupe G, pour le dernier match de cette première journée de compétition.

Frayeur pour Neymar, blessé, face à la Serbie
Frayeur pour Neymar, blessé, face à la Serbie - ©GettyImages

Frayeur pour les Portugais qui l'emportent de justesse face au Ghana


C'est la sélection attendue dans cette Coupe du Monde au Qatar. Si Cristiano Ronaldo est au centre de l'attention, de nombreux parisiens se retrouvent concernés par les résultats de la Seleção. Pour le premier match du groupe H, seulement Danilo Pereira est aligné par Fernando Santos. Nuno Mendes, ne figura pas sur la feuille de match.


Si la première période se montre assez plate, il faut attendre le second acte pour avoir les premiers frissons. Cristiano Ronaldo cherche la faute et obtient le penalty synonyme d'ouverture du score. Mais le Ghana n'est pas venu faire figuration. Action, réaction, Jordan Ayew trouve les espaces pour égaliser sept minutes plus tard. Le Portugal fait preuve d'expérience et ne se laisse pas dépasser par la pression. Joao Felix et Rafael Leao font prendre le large à l'équipe européenne. Malgré la réduction d'écart en toute fin de match, le Portugal ne tremble pas et obtient ses trois premiers point dans le tournois.

Danilo Pereira sous les couleurs du Portugal en Coupe du Monde 2022
Danilo Pereira sous les couleurs du Portugal en Coupe du Monde 2022 - ©GettyIImages

Le Maroc d’Achraf Hakimi tient en échec la Croatie.

Pour la première journée du groupe F, la Croatie s'est mesurée au Maroc de notre latéral droit, Achraf Hakimi. Dans un match annoncé comme allant être dominé par l’équipe Croate, les deux équipes se sont finalement livrées une grosse bataille au stade Al-Bayt. Le Parisien a commencé la rencontre titulaire et a joué l’entièreté des 90 minutes au poste de latéral droit.

Après une première mi-temps sans vraie occasion franche pour les deux équipes, les adversaires du jour sont revenus des vestiaires avec une réelle volonté de jouer vers l’avant. Et ce sont les Lions de l’Atlas qui se procurent la plus grosse occasion du match avec un coup franc surpuissant et cadré de notre latéral droit parisien. Le ballon ne trouvera pas le chemin des filets grâce à une parade du gardien croate. Le Maroc d’Hakimi a pu se reposer sur la grosse performance du gardien Yassine Bounou, qui a permis de garder la cage inviolée.

Les deux équipes se sont donc laissées sur le score de 0-0. Un match qui permet de laisser un espoir à Achraf Hakimi et son pays de se qualifier en huitièmes de finale de Coupe du Monde, une première pour notre latéral droit.

Achraf Hakimi face à la Croatie pour le premier match du Maroc
Achraf Hakimi face à la Croatie pour le premier match du Maroc - ©GettyImages

L'Espagne déroule face au Costa Rica de Keylor Navas


Dans le groupe E, le match d’ouverture nous offre un duel entre parisiens. L’Espagne de Carlos Soler et de Pablo Sarabia ouvre sa Coupe du Monde face au Costa Rica de notre gardien, Keylor Navas. Si les deux joueurs espagnols commencent sur le banc, la Roja nous livre un premier match idéal. Avec l’ouverture du score dès la 11e minute, Keylor Navas ne semble pas prêt pour la suite de l'événement. À la mi-temps, c’est avec une avance de trois buts que les Espagnols rentrent aux vestiaires.


Sous une pluie sans fin d’actions encaissées, le gardien du PSG se fait battre par le milieu Rouge et Bleu lui-même. Entré à la 57e minute, Carlos Soler inscrit son nom dans la longue liste des buteurs en inscrivant le sixième but de la rencontre. Un face-à-face remporté sans peine par les Espagnols qui terminent le match avec sept buts au compteur. Pablo Sarabia n’aura pas sa chance. Grosse déception pour Keylor Navas, laissé sur le banc du côté de Paris au profit de Gianluigi Donnarumma, le premier résultat de la compétition fait mal. Du côté de la Furia, la confiance se fait ressentir et prend une belle option pour continuer le chemin vers le Graal.

Carlos Soler inscrit le sixième but de l'Espagne face au Costa Rica
Carlos Soler inscrit le sixième but de l'Espagne face au Costa Rica - ©GettyImages