Le PSG se met en jambe face à Kawasaki Frontale

Pour ce deuxième match amical de préparation et le premier de cette tournée Japonaise, le club Parisien fait face au Kawasaki Frontale, club reconnu et champion en titre au pays du soleil levant. 


Galtier semble avoir trouvé son système et son onze préférentiel avec 5 défenseurs (Achraf Hakimi, Sergio Ramos, Marquinhos, Presnel Kimpembe, Nuno Mendes), un trio offensif en losange (Neymar, Kylian Mbappé, Leo Messi) soutenus par deux milieux (Vitinha et Idrissa Gueye, Marco Verratti n’étant pas sur la feuille de match). 

PSG.fr

La remise en route


Une mise en jambe un peu difficile en ce début de match avec une première occasion seulement 10 minutes après le coup d’envoi. Les Japonais, en pleine saison dans leur pays, répondent bien physiquement et les Parisiens peinent à s'organiser. Kylian Mbappé rate son face à face à la 18eme minute et Gianluigi Donnarumma subit deux occasions juste après, bien gérées. 


C'est encore au tour de l’attaquant français de se créer une double occasion dangereuse où le gardien intervient parfaitement. Messi s'essaye aussi après une belle passe de Mbappé, il voit sa frappe repoussée par un défenseur sur sa ligne de but. Dans la foulée le ballon revient, remis en retrait par Hakimi pour Messi qui enchaîne directement d'une frappe du droit. Elle est déviée et finit en plein dans le petit filet. 1-0. 


On fait tourner !


Bernat, Dina Ebimbe, Diallo, Sarabia et Kalimuendo entrent en jeu pour la seconde période. Mendes, Hakimi, Kimpembe, Neymar et Mbappé laissent leur place. Assez rapidement, le gardien parisien doit réaliser une grosse parade sur une frappe parfaitement placée au ras du poteau. À la 54eme minute, Kalimuendo vient doubler la mise après un magnifique mouvement, grâce à une ouverture de Dina Ebimbe. Un une-deux dans la surface entre Messi et Bernat qui peut centrer fort sur le titi, qui tacle le ballon dans le but ! 


Vitinha, Messi, Ramos, Donnarumma et Marquinhos laissent leur place à Zaïre emery, Icardi, Kehrer, Rico et Danilo à l'heure de jeu. Le temps file paisiblement vers cette fin de match qui voit les Parisiens s'organiser tranquillement. Jusqu'à la 76eme où a lieu un cafouillage où les Japonais ont failli inscrire un but contre leur camp, avec un poteau qui sauve l’équipe asiatique. Le match semble se tasser jusqu'à l'intervention d'un but de Kawasaki grâce à une belle tête sur un centre excentré. 


Ce sera la dernière grosse occasion du match qui se termine finalement sur un 2-1 maîtrisé qui a permis de poser les yeux sur les premières décisions prises par Galtier.