Paris dépoussière ses étoiles face à la Juventus

Ce mercredi, le Parc des Princes résonne encore de la veille. Pour son grand retour en Ligue des Champions, le PSG s’impose difficilement face à une Juventus opportuniste.

PSG.fr

Un enjeu d'égo


C’était la grande rentrée européenne pour nos Rouge Et Bleu. Hier soir, c’est dans un Parc des Princes en fusion que les hommes de Christophe Galtier avaient rendez-vous avec la Ligue des Champions, en y affrontant la Juventus de Turin. L’entraîneur parisien dispose du même 11 aligné depuis le début de saison. Ce match était aussi l’occasion pour d’anciens Parisiens de revenir à la maison :Paredes, Rabiot, ou encore Moïse Kean. Mais seul absent manquant à l’appel : Angel Di Maria, blessé à l’adducteur. Hormis l’enjeu des 3 points, cette confrontation l’est bien plus aux yeux des supporters : Paris n’a jamais vaincu la Vieille Dame en compétition européenne. Voilà une série dont il va falloir effacer des mémoires.


Un retour en fanfare


Le match fait vite preuve d’intensité en voyant des Parisiens entreprenant face à des Juventinis très passif et déboussolé sur la pelouse. Rapidement récompensé, Paris ouvre la marque à la suite d’une sublime combinaison entre Kylian Mbappé et Neymar. Le génie français conclut d’une reprise de volée puissante et permet ainsi à son équipe de prendre, très tôt dans ce match, les devants. L’impression que la soirée s’annonce grandiose. Malgré quelques frayeurs défensives, Marquinhos et sa défense ne faiblissent pas. Une nouvelle fois, à la suite d’une combinaison, c’est l’inévitable numéro 7 parisien qui inscrit un doublé dans cette partie, d’une finition clinique. 2-0 à la pause, sans trembler, le club de la capitale gère et mène sans grande difficulté.


Compliqué, mais ça passe


La seconde mi-temps repart sur les chapeaux de roue, mais voit cette fois-ci des Bianconeri beaucoup plus convaincants qu’en première période, poussant Donnarumma à intervenir plusieurs fois. Sur une contre-attaque éclair, Kylian Mbappé oublie complètement de servir son coéquipier Neymar, pouvant ainsi tuer le match et porter le score à 3-0. Forcément, quand tu ne respectes pas le jeu, tu te fais punir. Sur l’action suivante, l’américain McKennie relance les siens en inscrivant un but de la tête. Tout semble bien fonctionner pour les partenaires de Leo Messi. Touché, mais pas coulé, la suite du match ne changera rien à l’issue finale : Paris s’impose 2-1 et réussit sa rentrée dans la plus belle des compétitions européennes, brisant par la même occasion l’invincibilité des Turinois face aux Rouge Et Bleu.