Paris dans une zone de turbulence face à Benfica

Pour cette 3e journée de Ligue des Champions, les Rouge et Bleu se déplaçaient dans un stade plutôt connu par les Parisiens, l’Estadio Da Luz. Temple de notre 1ère finale européenne, il accueillait ce soir le choc de ce groupe H entre Benfica et le PSG.

PSG.fr

Une première mi-temps compliquée


D’entrée, les Portugais annoncent la couleur en pressant très haut la défense parisienne. Mettant par 2 fois Sergio Ramos à la faute, Benfica parvient à garder le ballon durant le premier quart d’heure du match. On se dit alors qu’un match compliqué attend les hommes de Christophe Galtier, quand dans la nuit de Lisbonne, Léo Messi et son délicieux pied gauche enroulent magnifiquement à l’entrée de la surface pour ouvrir le score côté parisien (22’). Ponctuée de nombreuses pertes de balles et erreurs techniques, la première mi-temps des Parisiens rappel douloureusement celle effectuée à Haïfa il y a quelques semaines (1-3). Portés par un Donnarumma étincelant, les rouges et bleus encaisseront finalement un but « bête » mais plutôt logique en fin de première période (41’).


Un match à 2 visages


Comme souvent cette saison, c’est un PSG à 2 visages qui se présente ce soir. Revenus des vestiaires avec de meilleures intentions, les Parisiens prennent le contrôle total de cette deuxième période. Écrasant Benfica dans sa partie du terrain, il faudra un portier portugais de très grand niveau pour sauver ses coéquipiers. Et même quand il semble battu, les poteaux viennent sauver la baraque portugaise (ciseau acrobatique de Neymar). Il aura encore une fois fallu un très grand Donnarumma pour s’interposer devant un rush de Rafa Silva pour maintenir le point du match nul.A noter les performances très moyennes côté parisien de Mbappé, Ramos ou encore Marquinhos. Marco Verratti, Lionel Messi et Danilo sont nos satisfactions de la soirée. En espérant que les sorties de Nuno Mendes et Léo Messi ne soient pas trop graves.


C’est avec quand même des regrets que les Parisiens pourront repartir de Lisbonne avec malgré tout 1 point dans les valises. Il faudra s’imposer dans 1 semaine au parc face au même adversaire pour assurer la qualification en 8e de finale de la Ligue des champions.