Un PSG loin des acquis face au Maccabi Haïfa

Sans briller, le Paris Saint-Germain signe sa deuxième victoire en phase de groupes de Ligue des Champions ce mercredi, en Israël, face au Maccabi Haïfa (1-3). Retour sur un match loin des acquis.

PSG.fr

Le manque en défense


La partition défensive des Parisiens n’est pas bonne. L’absence de Presnel Kimpembe, éloigné des terrains pour une blessure à l’ischio-jambier gauche, se fait ressentir. Christophe Galtier fait ses choix et décide d’aligner une défense à trois, avec Sergio Ramos, Marquinhos et Danilo Pereira. Pour occuper les rôles des pistons, Nuno Mendes prend naturellement le côté gauche, mais c’est à la grande surprise Nordi Mukiele qui est aligné de l’autre côté. Achraf Hakimi est laissé sur le bac pour « souffler », selon le coach français. C’est donc avec cette défense recomposée que les Rouge et Bleu doivent affronter les attaques Israéliennes. Danilo Pereira, auteur d’un match solide dans la récupération et la relance, avec 6/6 passes en profondeur réussies, se montre léger dans le placement et dans l’entente avec les deux défenseurs de métier à ses côtés. Une faiblesse qui laisse à nos adversaires l’occasion d’ouvrir le score en première période. Le PSG subira alors 12 tirs face au Maccabi Haïfa tout au long de la rencontre. À titre de référence, les joueurs de la Juventus avaient tenté leur chance 13 fois au Parc des Princes la semaine dernière.

PSG.fr

Une perte aux duels


Au milieu de terrain, le duo déjà confirmé Verratti - Vitinha a aussi du mal. Pourtant très actifs dans le pressing et la volonté de garder le ballon, le manque d’appui dans la transition et la création, oblige nos milieux à passer à côté du rythme. Un rythme imposé par les joueurs du Maccabi. Au final, ce sont seulement 9 sur les 16 duels tentés qui seront remportés par notre milieu. Devant aussi, pour notre trio MNM, et malgré les trois buts inscrits, les duels ont pêché. Kylian Mbappé, fatigué de l’accumulation des matchs, est le deuxième joueur sur le terrain avec le plus de pertes de balle à son compteur avec 22 échecs. Devant lui, Dolev Haziza, le piston droit du Maccabi Haïfa, avec 24 pertes. Derrière lui, on y retrouve Neymar Jr avec un nombre de 19 pertes de balle. Au total, 65 ballons perdus en première période, pour une finalité de 112 à la fin du match. Les Israéliens, eux, ont perdu la balle 94 fois sur les 90 minutes.

PSG.fr

Une partie qui ne conquit pas le cœur de tous les supporters parisiens, qui en attendaient plus face à cette équipe du Maccabi Haïfa. Malgré le contexte, la victoire et l’enchaînement des matchs, les premiers doutes apparaissent sur la fragilité de cet effectif face au rythme imposé cette saison, et les choix de Christophe Galtier dans la rotation. Une attention particulière sera donc portée sur le prochain match, face à l’Olympique Lyonnais, avant de laisser place à la trêve internationale pour un repos mérité.