Youth League l PSG - RB Salzburg : le résumé du match

Après la désillusion de l’équipe fanion la semaine passée en Ligue des Champions, les U19 du Paris Saint-Germain avaient pour objectif de redorer le blason du club de la capitale sur la scène européenne. Les Titis avaient donc rendez-vous à 14 heures au Camp Des Loges cet après-midi afin d’affronter les Autrichiens de Salzbourg, et ce pour le compte des quarts de finale de Youth League. L’entraîneur, Zoumana Camara, décida d’aligner une composition différente qu’au tour précédent, en préférant Bitumazala à Gharbi sur le côté droit de l’attaque parisienne. Edouard Michut était bel et bien présent au milieu de terrain, mais cette fois-ci sans son compère, Xavi Simons, suspendu. Concernant la défense, le solide parisien Bitshiabu protégeait le jeune Lucas Lavallée, dernier rempart du 11 Rouge et Bleu.
Youth League UYL Edouard Michut Sekou Yansane PSG RB Salzburg
© D.R. PSG / Getty Images

Une rencontre qui débuta sur les chapeaux de roue et de manière tonitruante puisqu’au bout de seulement 11 secondes de jeu et au terme d’une superbe combinaison d’engagement, Edouard Michut ouvrit le score, inscrivant alors le but le plus rapide de l’histoire de la Youth League. Affirmant dès le début de match, sa volonté dominatrice, le PSG poursuivit sur sa lancée en conservant le ballon et la maîtrise du jeu. Une nouvelle occasion pour Michut à la 14ème minute de jeu qui vit sa frappe finir dans le ciel de Saint-Germain-en-Laye et une autre pour Yansane une dizaine de minutes de plus tard, finissant sa course à droite des cages adverses, eurent pour conséquence de réveiller les Autrichiens. Plus incisifs dans le pressing, les joueurs de Salzbourg récupérèrent de plus en plus de ballons, à l’image de la récupération haute à la 38ème minute, permettant par la suite à l’attaquant Diakité d’égaliser, par le biais d’une frappe puissante aux six mètres. Les deux équipes se quittèrent donc dos à dos à la mi-temps.


Au retour des vestiaires, Paris fut directement bousculé par les Autrichiens, galvanisés par la confiance acquise grâce à leur récent but. Un temps fort qui ne fut que de courte durée, puisqu’après 5 minutes de souffrance, les Parisiens réussirent à se relever et faire armes égales face à leur adversaire. Une bataille acharnée se déroula au milieu de terrain durant une grande partie de la seconde période, entachée par la blessure du gardien Lucas Lavallée après un violent contact avec l’attaquant de Salzbourg, remplacé par Mouquet. Dans le même temps, Zoumana Camara décida de sortir Bitumazala pour faire rentrer Fernandez, afin de ne pas perdre de session de changement. Le manque d’échauffement du nouveau portier se fit malheureusement ressentir puisqu’à la 72ème minute, une erreur de main offrit le but du 1-2 à Simic. Pour réagir, Camara opéra de nouveaux changements avec les sorties de Kari et Mungu pour Gharbi et Weidmann qui ne changeront rien, bien au contraire. Dans le temps additionnel, El Chadaille rata complètement sa relance, offrant sur un plateau le but du 1-3 et le doublé pour Simic.


Paris nous offre donc une fin de match hachée où les fautes prirent plus de place que le jeu, ne lui permettant pas de revenir au score. Le parcours européen s’arrête donc ici pour les Parisiens qui n’ont pas su trouver la solution, négativement métamorphosés en seconde période.